Etude de cas : un rachat de crédit avec garantie hypothécaire

Etude de cas : un rachat de crédit avec garantie hypothécaire

Pour comprendre le mécanisme du rachat de crédit, rien ne vaut un exemple concret !

Aurélia et Thomas vivent en région Lyonnaise : mariés depuis l’été 2016, ils ont un enfant en bas âge. Propriétaire de son appartement, le ménage rembourse un prêt immobilier et plusieurs crédits à la consommation. Sans compter un découvert qui génère des frais bancaires importants. Aujourd’hui, ils envisagent un regroupement de crédits pour réduire leur taux d’endettement et alléger leurs mensualités.

Des charges mensuelles et un taux d’endettement importants

Aurélia et Thomas disposent d’un revenu mensuel de 2 500 €. Leurs dépenses se décomposent comme suit :
Un crédit immobilier de 625€ mensuels. Le montant du crédit était de 132 000€ pour un taux de 2,5%. La durée restante est de 22 ans.
Deux crédits à la consommation avec une mensualité de 625€ pour un crédit de 15 000€ et une seconde mensualité de 312€ pour un crédit de 10 000€.
Enfin, il faut ajouter les frais importants générés par leur découvert bancaire de 800€.
Leur taux d’endettement est ainsi de 62% et il leur reste 938€ pour vivre, une fois toutes les mensualités honorées.

La solution : le regroupement des crédits avec garantie hypothécaire

Aurélia et Thomas souhaitent équilibrer leur budget, rembourser leur découvert et pouvoir se faire plaisir sans culpabiliser. L’objectif est donc de diminuer la mensualité et de baisser leur taux d’endettement, afin de pouvoir faire face à d’éventuels imprévus. Ils prennent contact avec un courtier en rachat de crédits qui étudie leur dossier et leur propose un nouveau crédit de 170 682€ à un taux de 2,2% sur une durée de 22 ans. Après leur accord, le dossier est monté en 3 semaines. La garantie hypothécaire porte sur leur appartement, la nouvelle somme prêtée ne dépassant pas 90% de la valeur actuelle de leur appartement, condition pour rendre l’opération possible.

Ce nouveau prêt inclut le remboursement du découvert bancaire, des deux crédits à la consommation et 3 800€ de trésorerie immédiate. Les nouvelles mensualités hors assurance sont de 816€ et leur taux d’endettement, de 32%, a quasiment été divisé par deux. Il leur reste désormais 1 684€ par mois pour vivre, de quoi se faire plaisir et faire face aux imprévus sans souci !