Rembourser un bien dont le crédit n’est pas soldé : que faire ?

Rembourser un bien dont le crédit n’est pas soldé : que faire ?

Divorce, mutation professionnelle ou encore décès : ces aléas de la vie peuvent vous conduire à vendre votre bien sans avoir fini de rembourser votre prêt. Dans certains cas, le fruit de la vente de votre bien suffit à rembourser votre prêt. Mais, ce n’est pas toujours le cas. Le point sur les différentes situations.

La vente de votre bien permet de rembourser le prêt

La vendre d’un bien immobilier peut servir à rembourser votre prêt immobilier. Ce remboursement anticipé a un coût. Vous devrez payer des indemnités de remboursement. Le Code de la consommation plafonne ces pénalités. L’emprunteur bénéficie de la situation la plus avantageuse entre les deux calculs suivants :
L’indemnité qui correspond à 6 mois d’intérêts au taux moyen du crédit.
La pénalité qui représente au maximum 3% du capital restant dû avant le remboursement.

En cas d’un changement lié à une mutation professionnelle, à la perte d’un emploi ou encore au décès de l’emprunteur, il est exonéré du paiement des indemnités de remboursement anticipé. Cette mesure concerne les prêts immobiliers accordés après le 1er juillet 1999.

La vente du bien ne permet pas de rembourser le crédit

Parfois, la vente de votre appartement ou de votre maison ne suffit pas à couvrir la totalité de votre emprunt. C’est que l’on appelle la « negative equity ». Cela peut s’explique par le fait qu’au cours des premières années, l’emprunteur rembourse davantage les intérêts que le capital.
Si vous souhaitez connaître les différentes solutions de remboursement, il est préférable de prendre contact avec votre banque. Elle vous proposera de continuer à rembourser votre prêt avec les modalités initialement négociées.

La vente d’un bien dans le but d’en acheter un autre

La vente d’un bien peut être un apport pour l’achat d’un nouveau bien. Acquérir un nouveau bien immobilier dont la valeur est supérieure au précédent entraîne un emprunt supplémentaire.
Si vous avez trouvé votre nouveau nid et que vous souhaitez en devenir propriétaire, prenez contact avec votre banquier. Il pourra alors vous orienter vers le prêt relais.
Ce prêt de transition est très prisé par les propriétaires. Il permet à ces derniers d’acheter un nouveau bien en attendant de vendre le précédent. Ce prêt à court terme dure deux ans au maximum.