Comment savoir combien vous pouvez emprunter pour acheter un bien immobilier ?

Comment savoir combien vous pouvez emprunter pour acheter un bien immobilier ?

Si le prix de l’immobilier a atteint des sommets ces deux dernières annéess, les taux d’intérêt restent, eux, suffisamment bas pour donner envie à de nombreux particuliers de devenir propriétaires.

Mais avant de contracter un crédit immobilier se pose la question du budget que le ménage peut allouer à l’achat, et donc de facto, à son prêt immobilier.

Cette marge dans ses revenus mensuels est appelé capacité d’endettement ou capacité d’emprunt. Elle est une des conditions nécessaires à remplir avant d’investir dans un bien immobilier, mais pas la seule.

De la définition d’un budget et jusqu’à  la signature chez le notaire, mieux vous faire appel à  un courtier en ligne tel que http://expertcourtage.com/ qui saura trouver la meilleure institution bancaire pour choisir votre crédit immobilier, au regard de vos capacités et des taux d’intérêt en vigueur.

D’ordinaire, il est reconnu que cette capacité d’endettement, pour un ménage, est d’environ 33% de ses revenus combinés, qu’il s’agisse de revenus du travail ou du patrimoine.

Pour éviter le surendettement, faites ainsi le calcul en fonction de vos revenus net. Ainsi, pour le salarié d’une profession intermédiaire dont les revenus médians avoisinent les 2272 euros mensuels, la capacité d’emprunt s’élèvera à 749,76 euros par mois.

Ce chiffre de 33% ne sort pas de la cuisse de Jupiter, et ne dépend donc pas de votre bon vouloir : il s’agit du montant habituel que fixent les banques pour accorder un crédit immobilier. Toutefois, une banque peut tout à fait choisir de vous accorder un prêt quand bien même vous n’atteignez pas tout à fait cette somme, ou de vous la refuser même si vous la dépassez largement.

Attention, il faut savoir que lorqu’elles calculeront votre capacité d’emprunt, les banques laisseront non seulement de côté les allocations familiales, mais elles soustrairont également de votre capacité vos prêts en cours.

Ainsi, avant de demander un crédit immobilier, mieux vaut s’assurer d’être à  jour de tous ses prêts en cours, qu’ils soient contractés pour financer un permis de conduire, une voiture ou pour rembourser son université une condition particulièrement importante pour les primo-accédants.