Pour les uns, c’est une cabane sur pilotis près de l’eau, pour d’autres un chalet aux fenêtres ouvertes sur les alpages ou une fermette pour contempler les beautés de la campagne arrageoise. Si nous avons tous notre idée du bonheur immobilier, avant de faire construire, il faut trouver le bon terrain !

En matière d’immobilier, s’il est bien une règle qui se révèle toujours juste, c’est celle des trois E : emplacement, emplacement et emplacement. Celui du terrain est donc une condition sine qua non à la réalisation de votre projet. Si chacun a ses critères propres, il reste cependant des points communs à  tous les achats immobiliers, déjà construits ou à venir.
Tout d’abord, vérifiez que celui-ci corresponde totalement à vos attentes. Il s’agit de contrôler des points essentiels comme la circulation en fonction des heures (à 10h vous avez généralement peu de circulation hors des villes mais qu’en est-il à18h30 ?), la proximité des équipements sportifs de vos enfants ou des commerces… autant de questions qu’il vaut mieux se poser avant de passer une demi-heure en voiture pour aller chercher une baguette le dimanche matin.
Pour la suite des opérations, il est à noter que deux types de terrain existent: isolé ou de lotissement.
Pour un terrain isolé, posez-vous les questions suivantes :
Est-il constructible et répond-t-il à vos exigences pour la concrétisation de la future construction.
Pour le savoir, tout d’abord adressez-vous aux services d’urbanismes de la Mairie. Ils vous fourniront tous les renseignements et les règlements d’urbanismes en vigueur sur la commune (CES, PLU, cartes, cadastres). Ensuite, intéressez-vous à sa viabilisation car comme tout terrain v